CAFE : POURQUOI ET COMMENT SE SEVRER 

L’arrêt du café est souvent posé d’emblée par le naturopathe. Beaucoup de questions du coup se posent pour le consultant (et pour nous même praticiens !) : pourquoi et comment arrêter cette boisson qui semble indispensable à beaucoup?

Le café avant tout pour le naturopathe est un dévitalisant. Ce faux aliment ou non aliment, puisqu’il n’apporte aucun nutriment en effet, exerce un effet trompeur sur le corps, donnant l’impression de nous réveiller alors qu’à l’inverse il pompe nos réserves et dilapide notre énergie. Le café (et le thé) masque en fait le véritable état de l’organisme. Si l’on ne peut s’en passer pour « fonctionner », il est intéressant/ conseillé de le stopper et régénérer son corps avec les méthodes hygiénistes pour se revitaliser en profondeur.

 

Comment savoir si je suis dépendant de la caféine ou si je dois arrêter le café ?

Très simplement en démarrant la journée sans aucun excitant : ni café, thé, chocolat… et s’observer. Si des coups de fatigue se manifestent, de la lassitude, manque de concentration, maux de tête, idées embrouillées etc… c’est qu’il y a dépendance ou que plus simplement le corps est en état de fatigue et qu’il demande repos et régénération.

Les grands déminéralisés auront tout intérêt à l’arrêter également en raison de son fort effet acidifiant.

Quant à ceux qui sont toujours fatigués même lorsqu’ils prennent du café, ils sont clairement épuisés et devraient mettre en place une hygiène naturelle pour se revitaliser en profondeur. Voir notre sujet : “Fatigue énergie la véritable re-vie-talisation” https://naturopro.fr/?p=887

 

Effets du café sur l’organisme:

C’est la caféine, ou méthylxanthine, un alcaloïde, qui est responsable de l’action tonique et excitante du café.

La caféine est absorbée dans l’intestin, très peu dans l’estomac. Elle est transportée par le sang vers les organes, la vitesse d’assimilation dépend du contenu de l’estomac mais la caféine arrive environ en 5 minutes vers les organes et reste 4 à 6 h dans le corps. Elle est dégradée dans le foie par des enzymes qui éliminent les méthyls.

Le café contient diverses substances, et malgré l’idée courante, ce n’est pas la caféine qui perturbe la digestion mais différentes substances contenues dans le café qui augmentent les sécrétions gastriques, la caféine stimule la production d’acide chlorhydrique pendant 1h ce qui entraine une irritation des muqueuses.

L’acide cafétannique bloque la digestion, notamment celle du lait provoquant une “prostration”. L ‘acide tannique irrite les glandes à mucine.

La caféine bloque un neurotransmetteur, l’adénosine, qui a la fonction d’entrainer le sommeil.

La caféine stimule les surrénales augmentant la production d’adrénaline, ainsi que des hormones favorisant la stabilité du glucose sanguin  ( starenkyj). Le foie est alors contraint de libérer du glucose si il y a carence, entrainant la stimulation du pancréas, qui va à nouveau abaisser le taux de glucose dans le sang avec pour conséquence hypoglycémie ( et besoin d’un nouveau café). Le manque s’installe.

La caféine stimule, excite la thyroïde (Du Chazaud).

 

Les conséquences :

Dévitalisant le café dilapide les réserves d’EV, en faisant fonctionner à vide le corps et en stimulant inutilement la thyroïde (grand réservoir de vie) et surrénales.

Non seulement le café n’apporte aucun nutriment, mais il puise dans nos réserves.

Le fait que la caféine stimule les surrénales, induit une production artificielle d’adrénaline, provoquant les effets d’accélération du rythme cardiaque, tachicardies et palpitations pouvant être ressenties. Par ailleurs la surrénale est une glande qui réagit en cas de stress ou peur, le café exerce donc un véritable stress sur le corps !

Le café bloque l’adénosine, substance du système nerveux central, qui nous indique notre degré de fatigue !

Le café bloque la digestion, l’impression de « digérer » lorsqu’il est pris en fin de repas est trompeuse puisqu’à l’inverse la digestion est stoppée et ne reprendra que plusieurs heures après, entrainant fermentations et gaz.

Il augmente l’acidité de l’estomac irritant les muqueuses du tube digestif

Il fatigue le foie (Dextreit)

Il fatigue pancréas et augmente la sécrétion d’insuline et la glycémie.

Le café est responsable de fuite de calcium en augmentant son excrétion par les voies urinaires et intestinales.

Le café bloque l’absorption de certains nutriments, notamment fer et calcium au niveau de la paroi intestinale.

Le café contient des purines (la caféine est une purine) et est donc acidifiant pour l’organisme :

Taux de purine pour 100g d’aliment :

  • Thé : 2800mg
  • Café : 1169
  • Chocolat : 820
  • Cacao : 2200
  • Sardine 360mg (pour comparatif)
  • Bière 64,4 mg

Taux de caféine des boissons courantes:

  • Expresso : 56 – 75mg
  • Tasse café filtre : 135mg
  • Tasse café instantané : 76 -100mg
  • Tasse déca :5 mg
  • Tasse thé vert : 35 mg
  • Cola 1 canette : 36 – 46mg
  • Red bull : 80mg
  • Chocolat chaud : 8mg
  • Tisane : 0mg

Hygiénistes et café :                                                                                                 

Alfred Vogel était farouchement contre le café dans les premiers temps, il n’en utilisait qu’exceptionnellement pour conduire la nuit par exemple.  Il avait mis au point Bambu (qui existe toujours) pour toute la famille : un café de céréales, fruits et racines. Néanmoins plus tard il fut plus modéré au sujet du café car il avait du café de qualité dans ses fermes en Amérique du Sud.

Le café oblige l’organisme les voies digestives et le système nerveux à fonctionner. Fatigue le cœur épuise les centres nerveux (Carton).

Les modifications physiologiques et psychologiques qu’il provoque devraient donner à réfléchir car toute excitation artificielle se paye par un effet négatif de retour. (Alfred Alt)

La caféine  est un poison des nerfs que le corps rejette au prix d’un gaspillage d’énergie. (Mosseri)

 

QUE CONSEILLER POUR SE SEVRER DU CAFE ?

Beaucoup de personne à la recherche d’une vie plus saine voulant arrêter le café cherchent des astuces pour se « sevrer ». Ici l’objet n’est pas de stigmatiser le café mais de répondre aux personnes qui souhaitent s’en libérer.

Evidemment la meilleure méthode pour se libérer totalement nettoyer et régénérer l’organisme est une cure de détoxination à laquelle on pourra associer les conseils qui suivent.

 

Produits contenant peu de caféine :

On peut se sevrer en douceur en remplaçant le café par des produits contenant moins de caféine et amenant des nutriments :

  • Le thé : attention, contrairement aux idées reçues, le thé qu’il soit vert ou noir contient exactement le même taux de théine puisqu’il vient de la même plante, en revanche le thé vert sera plus intéressant car il contient beaucoup d’antioxydants.
  • Pour une boisson chaude et tonique le maté est une bonne alternative. Préparé traditionnellement en Amérique du sud, il contient un peu de théine mais n’a pas ses inconvénients car il est très riche en tanins et anti – oxydants. Le maté est délicieux avec un peu de miel.
  • Le cacao cru: il contient vraiment des nutriments (contrairement au cacao classique ): magnésium, calcium, fer, anti – oxydants, n’ont pas été détruits par la torréfaction. Le cacao cru est délicieux et très digeste, surtout réalisé à l’eau (je trouve les laits végétaux lourds également).
  • Les cafés de céréales mélangés à du café : aident à réduire en douceur la consommation de caféine.

 

Les succédanés sans caféine

  • Les « cafés » de céréales sont très faciles à se procurer en magasin bio. Ce sont des boissons chaudes instantanées, épaisses à la saveur corsée, qui rappellent le goût du café. On trouve des cafés simples type café d’orge ou encore des mélanges plus élaborés comme Yannoh de Lima, Bambu de Vogel.
  • La chicorée est également une bonne idée pour le matin, elle se trouve sous forme instantanée ou filtre comme le café.

 

Les tisanes :

Naturellement sans caféine, elles sont néanmoins dynamisantes et les plus adaptées pour le matin. Ainsi la tisane de romarin, de thym, menthe, cynorhodon pourront être prises le matin avec un peu de miel par exemple.

 

Pour l’effet « tonique » :

Les propositions précédentes si elles sont agréables le matin, n’auront pas les effets toniques attendus par les inconditionnels du café au réveil et certains de plaindront de quelques symptômes liés au manque.

Voici quelques « super aliments » pour contrer les effets de l’accoutumance ressentis les premiers jours à l’arrêt de la caféine :

  • Le guarana : plante d’Amérique du sud, le guarana est décliné là – bas dans toutes sortes de produits plus ou moins industriels. En France, il est plutôt présent sous forme de super aliment, on en trouve de très bonne qualité. Tonique physique et mental, le guarana agit rapidement en 1 à 2h et « réveille » comme le café. Il apporte des vitamines A, E, B1, B3, PP, du calcium, magnésium, fer, phosphore, potassium, sélénium. Si l’on privilégie une qualité crue, il n’aura pas les effets excitants que certains lui reprochent. Néanmoins le guarana n’est pas conseillé aux hypertendus.

On peut utiliser le guarana en cure courte ou ponctuellement en cas de besoin avant un effort physique ou mental.

Choisir du guarana en poudre, cru et biologique. On l’utilise dilué dans un jus d’orange, un smoothie, ou encore mélangé à une compote.

  • La maca :  l’avantage de la maca sur le guarana c’est qu’elle ne contient pas de caféine. La maca est une plante alimentaire fortifiante, revitalisante, tonique mais pas du tout excitante. Elle agit plus lentement que le guarana mais va apporter une synergie de nutriments (vit B, C,D, fer, magnésium)  permettant de contrer fatigue et stress. La maca ne se prend pas ponctuellement mais en cure 1c. à café par jour.

On peut associer ces deux plantes, maca et warana pendant 1 semaine pour une action encore plus optimale, et finir la cure (3 semaines à 1 mois) avec la maca.

  • L’huile essentielle de menthe poivrée est une bonne solution lorsque l’on ressent une tension au niveau de la tête et que les idées ne sont pas très claires.  1 goutte pure sur les tempes et le front, en prenant garde à bien se tenir éloigné des yeux va réveiller et amener une clarté de l’esprit et des pensées. 1 goutte sur la nuque en cas de baisse d’énergie est également très efficace !

 

Si l’on souhaite consommer quand même un peu de café ?

Le meilleur moment est le matin avant de manger, et de le prendre de préférence noir. En revanche, éviter le café pendant ou en fin de repas car il bloque la digestion. Evidemment on se dirigera vers des cafés d’origine biologique.

Le café décaféiné, à choisir bio également car il est obtenu sans solvants, il aide à une transition en douceur, car il contient quand même des traces de caféine.

 

Conclusion:

Lorsque l’on stoppe les excitants, on se réapproprie son corps. Il est intéressant d’apprendre à accepter sa fatigue lorsqu’elle est là, de fonctionner avec, prendre du repos si besoin, bref adopter un comportement et un fonctionnement différent où l’on ne se trompe plus soi – même.

Dans le cheminement qui consiste à révéler son vrai soi, à se libérer des artifices et des masques, à retrouver un fonctionnement harmonieux et naturel des corps physiques, vital et mental, l’arrêt du café peut – être un bon exercice d’auto – discipline et de découverte de soi …

 

 

Compléments alimentaires, plantes ont des contre-indications, conformez-vous bien aux indications des fabricants, si vous êtes malade ou sous traitement demandez un avis médical. Ces conseils ne se substituent à l’avis d’un professionnel de santé..

 

Posts created 52

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut