COMPLEMENTS ALIMENTAIRES TENDANCES 2017 magasins BIO

Un petit aperçu du marché et des tendances que j’ai pu observer cette année, dans les salons bio, les magasins bio et lors des discussions avec clients  et fournisseurs.

Voici ce qui ressort comme tendance  dans l’offre et la demande :tendance4

Du  brut /cru : on recherche les plantes les moins dénaturées possible et ce, quel que soit la forme galénique. La plante ou le fruit séché à basse température et pulvérisé en poudre en est un bon exemple, cette tendance est illustrée parfaitement avec l’engouement pour les super aliments. Les jus obtenus par extractions à froid (conditionnés en ampoule ou bouteille) est un autre exemple de formule où la plante ne subit que peu de transformation …ampoulvint6

Des unitaires : même si les complexes sont toujours très demandés, les clients aiment se procurer une seule plante à la fois, par exemple, ortie et prêle achetés séparément (ampoule ou poudre…), et faire eux même  compositions  et mélange
s en fonction des besoins. La lisibilité des étiquettes est simple du coup  on ne veut retrouver que l’ingrédient principale et éliminer additifs et fioritures.

Origine : locale  ou d’origine France,  cela suit la tendance générale de consommation, les clients souhaitant favoriser des produits français pour des raisons éthiques, écologiques, fraîcheur, traçabilité… L’ortie, la prêle ont la côte!photovint5

Le minimum d’additifs : ce qui rejoint la tendant brut/cru et le choix  sur des unitaires, le besoin de vérifier la traçabilité. Si les plantes en poudre sont généralement exempts de produits ajoutés, on trouve de plus en plus facilement des comprimés , ampoules, sucs, à 100% composés de la plante annoncée sans aucun ajout.

poudrevint
ortie en poudre

Conditionnement en poudre : facile à utiliser, doser, meilleur marché, peu dénaturé, polyvalent d’utilisation, on retrouve ce format avec la tendance des super aliments.

Labellisés bio :beaucoup de compléments n’ont pas de label bio, mais la clientèle y est de plus en plus attentive. Ceci s’explique par le fait que la plupart des compléments sont des nutriments isolés, et la plupart des process d’extraction ne peut recevoir de certification. Les produits de la mer non plus ne sont pas certifiables. Ce besoin de labellisation  est illustré avec la spiruline française qui pour l’instant n’a pas le droit au label, suscitant beaucoup d’interrogation et d’incompréhension des consommateurs et producteurs mais cahier des charges avec certification bio est en cours de réalisation  et devrait voir le jour courant 2017.

Compléments alimentaires frais : une tendance qui pointe, certains compléments alimentaires ou super aliments frais existent déjà, gelée royale et sève de bouleau. On voit la spiruline fraîche apparaitre dans  les rayons, ainsi que  de nombreuses boissons santé  : eau spiruline, jus de bouleau, eau de coco. Gageons que des produits plus concentré et plus proche dans leur composition des compléments alimentaire classiques vont bientôt se profiler dans cette catégorie  !

complement7
graines de chia

Demandes :

En progression :La spiruline, toujours sous toutes ses formes, les supers aliments en général, graines de chia, curcuma (curcumine), miel de manuka, acérola, probiotiques, Q10, mélatonine, plantes locales et médicinales traditionnelles (prêle, ortie, cassis…)tendance

toujours  : plantes hépatiques en ampoules, EPP, propolis sous toutes ses formes.

Stagne :  les plantes amazoniennes, silicium, levure de riz rouge, oméga 3, chrorella.

En baisse :champignons, ginseng, levure de bière, klamatht, kératine.

 

Posts created 52

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut