SANDRINE ET HIPPOCRATE

sandrineblog

Au tour de Sandrine Frappier, auteur du très joli ouvrage « Le voyage d’Hippocrate », de nous offrir son parcours. Rafraîchissant , limpide, vivifiant comme l’eau d’une fontaine, ce livre m’a évadée de mon quotidien le temps de sa lecture. Chacune de ses pages porte soleil et régénération (même les passages situés à Paris !) avec bien sûr la naturopathie en personnage principale! Sandrine m’impressionne par son aisance à accomplir et aller au bout de ses projets :

Bonjour Sandrine, peux- tu nous dire comment as-tu rencontré la naturopathie ?

J’approchais de la quarantaine, je n’étais plus très heureuse dans mon métier de conseiller financier et je venais de perdre mon père d’un cancer foudroyant. Je me posais beaucoup de questions et je ne voulais plus continuer à exercer dans un environnement stressé qui ne me correspondait plus. J’ai fait un bilan de compétences qui m’a donné 3 pistes d’orientation possibles : conseils en nutrition & diététique, accompagnement de la personne (en psychologie) et l’écriture, qui était «ma passion secrète » depuis l’adolescence. J’ai très vite abandonné la 3ème piste qui pour moi restait fantaisiste et irréalisable. J’hésitai quelques temps avec la seconde, souffrant encore terriblement du deuil récent qui me demandait encore d’effectuer moi même un long travail. Je me suis donc concentrée sur la première piste et commencé à surfer sur le net pour chercher une formation. J’ai trouvé un BST diététique mais j’ai très vite eu peur d’être enfermée dans une spécialité. J’ai élargi mon champ d’actions et c’est ainsi que de pages en pages j’ai découvert l’approche naturopathique et son enseignement. Une aubaine pour moi que la naturo regroupe cette spécialité et 9 autres techniques dont la psychologie…je crois pas aux hasards !

Tu as suivi l’enseignement de quelle école ? et quels ont été ses points forts ?

Je voulais une école sérieuse, affiliée à une fédération dans l’espoir qu’un jour cette discipline soit reconnue et je suis allée sur les salons pour me renseigner sur les différentes écoles. J’ai assisté ensuite aux présentations dans 2 des 3 écoles parisiennes de l’époque affiliées à la FENAHMAN, et j’ai porté mon dévolu sur l’ISUPNAT : l’Institut supérieur de naturopathie (suite de l’école d’Alain Rousseau : pionnier de la naturopathie en France avec Pierre Marchesseau) – Leur approche et leur enseignement de la naturopathie ne m’ont jamais déçue et je les conseillerai encore aujourd’hui pour leur rigueur, leur ouverture, leur impartialité et leur professionnalisme.

Quelles sont tes techniques de prédilection ?

Les incontournables, c’est à dire celles que j’appliquais depuis des années bien avant que je sache qu’elles étaient enseignées en naturopathie, à savoir : nutrition & diététique – massages & enveloppements – le mouvement – la gestion du mental. La formation de naturo a considérablement renforcé mes connaissances et m’a permis d’en comprendre les impacts biologiques sur notre organisme. Je les ai complétées avec les fleurs de Bach pour l’accompagnement de la personne, la pleine conscience (MBSR & communication non violente selon Marshall B Rosenberg) et l’oxygénation cellulaire avec le Bol d’air Jacquier

Veux – tu développer d’autres techniques?

Il y a toujours à apprendre…la méthode de Gasquet, l’EFT, le pouls chinois et les points d’acupuncture m’intéresseraient.

Parle – nous de tes débuts professionnels ?

Après 2 années d’études et l’obtention d’un premier certificat en hygiène de vie, j’ai créé une association (L’association Santé Energie Vitalité Equilibre LA S.E.V.E) dans le but de promouvoir la naturopathie et ses techniques. J’ai commencé par y animer des ateliers culinaires une fois par mois dans un magasin bio muni d’ une cuisine sur Vaucresson pendant près de 2 ans. J’ai également participé à des manifestations municipales en intervenant comme conférencière ou en animant des ateliers divers : jus de légumes, graines germées, DO IN, massage assis….puis après l’obtention de mon certificat de naturopathe je me suis installée en cabinet avec 2 autres thérapeutes pendant 3 ans.

Comment exerces – tu la naturopathie et quelle forme juridique ?

Je suis auto entrepreneur pour mon activité en cabinet où j’exerce seule (à Garches) et dans l’association. Je suis également formatrice à l’ISUPNAT, intervenante pour une structure de formation en entreprises (formations effectuée chez Danone et Deloitte sur la gestion du stress en entreprise), auteure d’un livre Le voyage d’Hippocrate. Je souhaitais faire passer des messages auprès des jeunes adultes et adolescents et c’est tout naturellement que je me suis réveillée un matin avec l’envie de faire revivre Hippocrate à notre époque. Une fiction que je n’aurai jamais imaginé écrire il y a encore quelques années !
Je suis également salariée pour quelques heures par semaines en magasins Bio

Au bout de combien de temps as-tu commencé à vivre de la naturo à 100% ?

A partir de la 4ème année mais cela demande une énergie colossale

Suis – tu des cours / formations régulièrement ?

Je suis des cours de yoga depuis plusieurs années. J’ai également suivi une formation de plusieurs mois en Qi Gong.En tant que membre de l’OMNES, j’ai l’obligation de suivre des formations régulièrement : les dernières ont été le massage assis, massage bébé « Shantala » que j’avais déjà expérimenté sur mon fils il y a 20 ans. Il est important de se remettre à niveau en permanence. Par ailleurs, j’ai la chance de profiter des formations distribuées par les laboratoires de part mon activité en magasins Bio ce qui me permet d’approfondir mes connaissances sur les plantes et différents compléments alimentaires que j’utilise en micronutrition.

Souhaites – tu développer davantage ton activité, quels sont tes projets ?

oh que oui, je souhaite développer mon activité en entreprise notamment, puis écrire un second ouvrage pour un public plus large. J’ai déjà deux sujets à creuser…

L’hygiène/technique dont tu ne peux de passer ?

le mouvement & la respiration (indissociables les 2 dans 1)

Tes gestes écolo ? mon sac à compost sur mon balcon et l’eau de rinçage des ma salade dans mes jardinières…

Tes craquages …

?le chocolat à plus de 80% et de préférence cru

Ta recette ?

filets de rougets flambés au pastis et duo de fenouil (râpé de fenouil cru et dés de fenouil à la vapeur arrosés d’huile d’olive)

Un livre ?

Le chevalier à l’armure rouillée de Robert Fischer, à conseiller à tous les râleurs qui sont « étriqués dans leur costume bien taillé »

Ta devise ?

connais toi toi même ! « Bien se connaître pour savoir ce qui est bon pour soi » est pour moi la clé n°1 pour mettre en place les bases de l’hygiène de vie. Il ne s’agit pas d’appliquer tous les conseils distillés dans les livres, revues, en cours…mais ceux qui nous sont adaptés et qui nous permettront de rester en équilibre, donc en santé !

 

http://www.sandrinefrappiernaturopathe.com/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *