SUJET QUERELLEUR, QUELLE ATTITUDE?

houx3Nous sommes dans la situation où une personne nous prend à partie, commence à discuter, contester de manière agressive nos arguments, ou bien discrédite notre discipline. Ce cas peut se présenter en consultation, en conférence, ou au sein de n’importe quel groupe.
Il est perturbant de sortir d’une discussion qui s’est mal terminée (que l’on ait eu raison ou pas !) nous laissant en désaccord avec notre interlocuteur et dans un état de désalignement.
Si votre but est l’harmonie sur tous les plans, voici les conseils qui marchent pour moi et mènent à l’apaisement.

A éviter

Se mettre sur la défensive
S’énerver
Parler fort
Couper la parole
Ne pas laisser parler le sujet
La surenchère d’argument
Faire perdre la face au sujet
« Moucher » le sujet en étalant ses connaissances
Se taire et bouillir intérieurement
Critiquer/juger en pensée

La bonne attitude:

Lorsque vous sentez que l’irritation, l’énervement commence à « monter » ( de la personne comme de vous –même), prenez un temps de recul, mettez votre esprit au – dessus de la discussion.

Rentrez en vous-même, prenez une pause intérieure, recherchez la paix intérieure

Simultanément mettez- vous dans un état  de bienveillance de douceur et d’écoute,c’est plus facile qu’on ne le croit, il suffit juste de l’affirmer consciemment en pensée.

Faites en sorte d’être complètement ancré dans cet instant et d’être totalement présent à la personne et à la situation,

N’intervenez plus, n’argumentez plus, ni en action, ni en pensée,

Dans tous les cas décidez d’accepter la personne telle qu’elle est, et soyez simplement à son écoute, laissez là être entièrement ce qu’elle est, laissez là être pleinement elle – même sans jugement.

Demandez- vous quel est le besoin de cette personne,

Donnez- lui un signal que vous l’entendez, l’écoutez,

Trouvez dans son discours un point, même si c’est un détail avec lequel vous êtes d’accord, et allez dans son sens

Répondez lui avec douceur, n’argumentez pas, ne la contredisez pas, même et surtout si vous avez raison !

Choisissez vos mots : adaptabilité, souplesse sont les attitudes justes face à cet interlocuteur,

Surtout n’ayez pas l’air de lui faire la leçon, ni d’esquiver,

Faites tout pour que la personne s’apaise. Demandez comment et dans quel état d’esprit souhaitez –vous qu’elle reparte afin de vous aligner sur votre bonne attitude.rose3

Enfin, le plus important est votre disposition intérieure. Demandez –vous toujours comment vous voulez vous sentir, quelques soient les conditions extérieures, la finalité étant être en paix en soi- même et d’éviter toute tension intérieure.

Vous verrez qu’avec ces conseils, la situation se dissipera d’elle même et vous en sortirez apaisé et affermi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *