Entretien Naturo : Jean-Philippe DELLAMONICA

On se connaît, se croise, depuis une dizaine d’années et j’ai eu envie de vous faire partager son parcours. Naturopathe formateur et chef d’entreprise Jean-Philippe  démontre que l’on peut associer harmonieusement le statut de dirigeant, faire du commerce de compléments alimentaire et super aliments, tout en gardant son intégrité , et la philosophie naturo !

Bonjour Jean Philippe veux – tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, Je suis né le 30 aout 1974, dans une famille végétarienne, investie dans le domaine du bio. Père de 3 enfants tous nés à la maison, je partage ma vie entre l’entreprise NATUROCONCEPT que j’ai créé, mon activité de formateur & thérapeute, ma vie de famille, et la préparation d ‘un lieu de vie autonome.

Peux- tu nous dire comment tu as rencontré la naturopathie ?

Tous petit j ‘ai été profondement influencé par ma grand mère maternelle chez qui je passais la plupart de mes vacances à Nice. Lait d’amande, cacao maigre, sucre intégral et surtout le pain complet intégral de La Vie Claire ont bercé mon enfance. Plus tard à l ‘adolescence, j ai oublié tout cela, le rejetant même. C’est à l’ âge de 20 ans, qu’un événement personnel m’ a fait prendre conscience de la nécessité de me reconnecter à mes racines. C’est alors que je suis retourné chez ma grand- mère, que je suis tombé sur le livre de Maurice Messegué, « C’ est la nature qui a raison ».
Electrochoc. A ce moment j’ ai su ce que je ne voulais plus, mais pas encore ce que voulais.

S’en est suivie une succession de rencontres, d’échanges, et de lectures qui m’ont emené à aller consulter un naturopathe qui m’a réglé des problèmes de sinusite en 3 semaines. C’est alors qu’ à 20 ans j’ai assisté à une conférence de Daniel Kieffer au mois de mars. Début novembre 1995, je commencais ma formation en naturopathie au CENTAHO DANIEL KIEFFER, l’ aventure démarrait!

Tu as suivi l’enseignement de quelle école ? Et quels ont été ses points forts ?

J’ai fait mes études en 4 ans au CENATHO DANIEL KIEFFER, tout en étudiant en parallèle les cours de P.V MARCHESSEAU (remis par une de ses anciennes élèves)

Les points fort de cette formation : l’ouverture à une approche holistique de l ‘homme avec la mise en perspective de différents référenciel, les modules d’ approfondissement facultatifs avec des intervenants variés, Daniel Kieffer en tant que prof…

Quelles sont tes techniques de prédilection ?

Je n’ ai pas à proprement parler une ou des techniques de prédilection. Comme le dit le dictons populaire, « dans le cochon tout est bon », je dirais qu’ en naturo toutes les techniques sont bonnes », mais j ai tout de même des préférences : la réflexologie plantaire, l ‘aroma, la gemmo, le magnétisme, la chromothérapie.

En fait quand un patient vient me voir, j’ imagine une grande table avec plein de chose à manger (ce sont mes outils) et en fonction de la personne je vais utiliser tel ou tel outil.

Veux – tu développer d’autres techniques ?

Disons que reflexo plantaire, gemmo aroma et magnétisme se marient bien ensemble.
J ‘utilise aussi le test des couleurs de LUSCHER afin d’établir un bilan psycho émotionnel.

Parle – nous de tes débuts professionnels ?

En 2° année d ‘étude, je me suis formé à la réflexologie plantaire, en troisième année , je commencais à donner des ateliers, conférences, et à consulter, malgré l’interdiction de mes prof qui considéraient que l’ on devait attendre d’ avoir fini la formation.
Mon désir de transmettre était plus fort que l’ interdit.
Donc, à partir de la 3° année d’etude, j animais des ateliers d’ initiation en réflexologie plantaire, je consultais, donnais des conférences dans des assos, et assistais ma formatrice en reflexologie plantaire (Mireille Meunier) lors de ses formations.
Tout ce que je pouvais trouver, j ‘y allais. Je me souviens de mes premiers ateliers conférences en cadre associatif, avec 2 ou 3 personnes!
Par la suite en 4° année, j ai trouvé un petit mi temps salarié en tant qu’animateur, formateur pour un labo de compléments alimentaires.
J’arrivais en magasin et je vidais les stocks de produits, les magasins me redemandaient.
Par la suite, je me suis posé en trouvant un poste de naturopathe conseil en boutique bio à temps partiel, ce qui me laissait du temps pour developper mon activité.
Pendant 6 ans j ‘ai travaillé 6jr/7, avec 15 jours de vacances l ‘été.

Comment as-tu eu l’idée de commercialiser tes propres compléments alimentaires ?

Naturoconcept a été créé en 2007. L’idée fondatrice a été de commercialiser des supers aliments, ou compléments alimentaires conforme a la philosophie du vitalisme, de les rendre accessible financièrement aux plus grand nombres en proposant des prix « justes », et en proposant des formats ECO accessible aux familles nombreuses. A partir de là j’ai raisonné en tant que naturo sur les besoins en terme de prévention.

Au bout de combien de temps as-tu commencé à vivre de ton activité à 100% ?

Je me suis déclaré en indépendant en 2001 en tant que naturopathe, animateur, formateur et agent commerciale. J’ai donc cumulé plusieurs casquettes, travaillant parfois 3 semaines d affilées sans un jour de repos.

Pour répondre clairement à la question, « commencé à vivre », et non plus survivre, j’ai commencé à sortir la tête de l’eau au bout de 5 ans. Toute la problématique quand on se lance en indépendant et que l’on a une lourde charge familliale, c’est de ne pas tomber dans le piège de la cavalerie financière. Je m’ explique, au lieu de provisionner pour ses charges sociales, l’on pioche dedans pour remplir la marmite.

Le conseil que je peux donner, pour des « jeunes Naturo sortant de l ‘école », c ‘est foncer, donner tout, explorer toute les pistes, semer, semer et semer, et un jour ça fini par prendre.

Suis – tu encore des cours / formations régulièrement ?

Pendant 12 ans j ai continué à me former chaque année, en accompagnement psycho émotionnel (Gérard SUEUR), chromothérapie ( JM WEISS), décodage biologique, etc…

Je considère que la formation de Naturopathe correspond au niveau Bac, et que l ‘on a jamais fini d apprendre. Plus j apprend, et plus je me rends compte que je ne sais rien, et plus j ai envie d’apprendre pour ne rien savoir, mais tout connaitre.

Actuellement je me forme en permaculture, et médecine chinoise. En projet, j’aimerais (plus tard) explorer l’astrologie, la numérologie, et l’ostéopathie, ainsi que la géobiologie.

Tu as un beau projet actuellement peux –tu nous en parler ?

Nous venons de nous installer ma femme , les enfants et moi même dans le Lot, dans une maison bioclimatique, tout en bois, sans pollution électromagnétique, (éléctricité blindé) sur un jolie terrain de 3 hectare.
Notre projet est de créer un lieu de ressourcement pour la Vie en général.
Après 20 ans à m ‘occuper de prendre soin des Humains, j ‘ai ressenti le besoin de consacrer du temps et de l ‘argent pour prendre soin de la Nature.

Donc, dans un premier temps (de 1 à 3 ans) nous avons comme objectif de prendre soin de la Nature, des oiseaux, des insectes, en recréant un biotope basé sur les principes de la permaculture, (permaculture au nombreuses passerelles avec la naturo). La mise en place d’une cure de revitalisation avec un plan d’implantation et de régéneration des sol, de la flore et de la faune.

Dans un second temps, une fois l ‘étape de la régénération de l ‘écosystème mise en place, nous proposerons des formations de perfectionnements en naturo sur des techniques ciblées, des stages de développement personnel et des séjours de revitalisation…

=>L’hygiène/ la technique dont tu ne peux de passer ?

Le lota pour le lavement des sinus, la contemplation de la nature

=>Tes gestes écolo ?

La question est intéressante, car elle pose en elle tout le problème de notre socièté. Encore faudrait il définir ce qu ‘est un geste écologique, ou ECO LOGIQUE.

Plusieurs axes :

• Etant à la campagne, l’optimisation des déplacements, afin de réduire le nombres de kilomètres
• Acheter au maximum local en directe au plus proche
• Profiter au maximum des ressources locales pour notre projet (fumier et paille du voisin, palette de l ‘entreprise du coin, copeau de la scierie pour les poules et les toilettes sèches..)
• Changement d’habitude d ‘achat pour viser le ZERO déchet
• Outillage pour pouvoir réparer un maximum de chose.
• Compost, de poubelle pour les poules.

Mais le geste, en tant que tel qui impacte le plus notre vie, se sont la mise en place des toilettes sèches à sépartion d ‘urine avec compost et phyto épuration (prévu pour cette automne). Cela transforme complètement notre rapport à l ‘environnement. Nous passons d’une situation ou nous perdions de l’eau dans une fosse septique, à une situation ou nos matières fécales deviennent du compost pour le potager, nos urines de l’ engrais, et l ‘eau (dite grise) qui sort de la maison, irrigue des plantes dans des grand bac, dans lesquels les oiseaux et les insectes viennent boire. (J’en profite pour t’informer, nous lançons un chantier participatif sur 2 jours à l ‘automne pour la mise en place de la phyto épuration)

=>Tes craquages ?

Ma promo en Naturo s’appelait EPICURE ! Au risque de choquer certains , une bonne cote de boeuf saignante accompagné d’un bon bordeau!!

=>Ta recette ?

Le jus santé du matin, (avec extracteur de jus), pomme carotte persil gingembre curcuma

=>Un livre ?

C est la nature qui a raison de Maurice Messegué

=> Une devise ?

La chose la plus dur que nous ayons du apprendre dans la vie c est marcher, une fois que tu sais marcher, tu est capable de tout apprendre.

=> Une personne qui t’inspire ?

Omraam Mickael Aivanov, et ma femme. Sinon la Nature, le silence, sont une source d ‘inspiration merveilleuse.

Jean-philippe Dellamonica
Le causse 46100

info@naturoconcept.com
www.naturoconcept.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *